Saint Valentin : la grande braderie

Ecrit avec doigté parPolo le peintreJeudi, Février 14, 2013 - 12:06

Ah la Saint Valentin, journée où l'on fête le rose, le rouge, et les petits coeurs, en résumé une journée de l'angoisse pour l'homme maqué. Pour les autres, elle n'est que l'expression d'une oppression sociale qui vous rappelle à votre condition de célibataire.

En couple, la Saint Valentin fait figure de célébration à double tranchant. Tout ira bien, si vous arrivez ce jour-là à avoir une pensée pour votre tendre moitié et réaliser le grand chelem: 

  • Le bon bouquet, les 101 roses signifiant qu'elle est votre unique amour, 
  • le bon repas, ou le bon restaurant avec les bougies,
  • le bon cadeau, la bonne bague, 
  • le bon de coup reins, vous vous êtes rompu à votre devoir façon Rocco Siffredi déguisé en Roméo.

En revanche la moindre fausse note sera votre croix pendant plusieurs mois, voire l'acte fondateur de votre liberté prématurée. Cette fête n'est pas anodine pour l'homme enchainé à sa vie de couple. Elle s'avère parfois être une vraie épreuve. Il suffit de faire un sight seeing tour des fleuristes de votre ville vers 20h un 14 février pour constater les queues à chaque entrée de ceux-là. La mine déconfite, l'air angoissé, l'homme ici court vers son dernier espoir de rattraper sa fainéantise légendaire de ne pas avoir trouvé le bon cadeau. Fleuriste doit être une profession inventée par des mecs au moyen âge, se disant qu'offrir une fleur symboliserait un amour sincère, mais éphémère. Une gentille façon de déclarer leur infidélité, mais surtout de pas à avoir à se creuser le ciboulot pour un cadeau, car il est universel à toutes les femmes. Malin!

A posteriori, cette Saint Valentin  devient une grosse journée de galère. Elle génère une attente artificielle, crée une tension palpable,  car souvent trop d'attente et beaucoup de ratés. Et si vous avez cru au  "je m'en fous total de la Saint Valentin" - "nous on est pas comme ça " de votre copine. Malheur! Elle ne s'en fout pas, ses copines non casées ne manqueront pas de lui rappeler l'importance de cette date. Cette journée c'est un peu l'arme de destruction massive du couple.

Une oppression de tous les instants. 

Au-delà du couple, l'aspect commercial de cette maudite fête, rappelle bien à tout à chacun et surtout chacune, combien vous êtes seul(e). Pour peu que vous décidiez d'aller entre amis au restaurant, dîtes bonjour aux cartes aux intitulés surannés, aux décorations dégoulinantes de connotations romantiques et aux couples plus belle la vie. Finalement, quoi de plus écoeurant que le bonheur des autres, de plus, quand on vous l'impose. D'un autre point de vue la Saint Valentin, c'est essentiellement le malheur des femmes, ce qui pourrait faire le bonheur des hommes. Bien que les soldes soient terminées, le 14 février est LE JOUR promo sexe de l'année.

la grande braderie

Je m'explique, sans avoir de statistiques précises, la pré et post Saint Valentin doit surement être une des périodes avec le plus fort taux d'inscription aux sites de rencontres. Je parierais même que la proportion de femmes est plus importante. Partant d'un constat simple, c'est pour elles la journée du romantisme, alors feu accompagnées ou célibataires de longue durée, l'intense besoin d'attention à leur égard se décuple.

C'est par ailleurs le top des ventes de chocolat, mais pourquoi ? Parce qu'on ne les offre franchement pas pour satisfaire leur gourmandise, mais plus pour ses propriétés antidépressives. Dans notre logique de mec, on prépare simplement le terrain d'une rupture imminente. Je veux pour exemple l'efficacité de ce VDM  d'il y'a quelques années : une nana raconte que pour la Saint Valentin elle s'est vue offrir une boite de "monchéri", avec pour un petit mot précisant "un de perdu 10 de retrouvés" le mec s'étant barré, juste magique.

Alors oui, cette soirée et les suivantes seront pleines d'opportunités. D'une part, parce que des courageux auront quitté leur casse-noisette pour s'éviter une dépense inutile. D'autres, amnésiques auront subi la loi de l'oubli. Autant dire que parmi la gent féminine, il y aura de nouveaux arrivages, non disposés à trouver l'amour éternel, mais plutôt un petit coup aux chandelles. 

Connectez-vous, cliquez, tapotez, c'est votre jour de chance, car ce surplus providentiel ira probablement sur internet. Profiter de ces grands moments de vulnérabilité pour accélérer le processus de rencontre. De l'imprévu, de la surprise, des mots doux dénués de sincérité vous mèneront directement sur l'autoroute du plaisir. Un petit "aller viens boire un petit coup à la maison y'a du blanc, y'a du rouge, du saucisson " devrait faire l'affaire en guise d'introduction. Attention, éviter par ailleurs la femme à chat (pour rappel un spécimen de 2011 sur cette vidéo)

Cependant, les gars n'allez pas croire que toutes les bonnes affaires sont sur internet. À l'extérieur, c'est également votre semaine, celle de la grande braderie. Sortez dès ce soir et tout le week-end, car vous ne serez pas à l'abri de croiser des donzelles en déperdition. Elles se promènent en banc, groupées, alcoolisées, émettant des sons distincts " Wouuuu,ce soir je chope", "tous des connards". Effectivement ce soir vous ne faillirez pas à cette réputation masculine. Oui, sous prétexte de reprendre le contrôle de sa vie sentimentale, mademoiselle aura envie d'une consommation frénétique de connard. Il est déjà 5h, l'oeil hagard, le sourire bêta, cette morue fraîche de la criée du matin, n'aura d'yeux que pour votre anguille. C’est décidé, vous serez son capitaine de soirée. 

Vive la Saint Valentin !