ADOPTE une chèvre [part 1]

Ecrit avec doigté par: Jean-KévinMillésime 2009

Anna-Lise dort. Une question : après un acte sexuel auquel j’ai activement participé, JE suis censé m’endormir, non ? Pas elle! De rage, je reprends le Nouvel-Observateur pour retrouver le nom du site de rencontres sexuelles. Ca c’est de la réaction violente! Ah! Adopteunmec.com. Tout un programme. Anna-Lise commence à ronfler. Ni une ni deux, j’attrape le PC et démarre mon enquête. Je suis chaud!

A/ Le concept

Design rose, on se croirait sur le blog de Fanny Berrebi. Page d’accueil : promos du jour. Des mecs, des photos de profils. De nouvelles clientes à satisfaire, des caddies dans lesquels elles rangeront leurs mecs. Jusque-là je me dis OK, consommons chères amies, consommons. Me voici rayonnant, m’imaginant consommer des femmes à la pelle.

Les témoignages des filles sur la page d’accueil me mettent encore plus en confiance. Normal, « hommes-objets à câliner », elles ne vont pas résister!

Amélie 18 ans : « Un joli design et de beaux garçons soumis à notre volonté.... que rêver de mieux ? » Soumis, oh oh oh. Ça me chauffe déjà. Elle va voir de quel bois je la chauffe Josiane Balasko!

Chloe, 26 ans : « Je m'enfile un panier par semaine, j'ai même perdu du poids! » Je m’abstiens sur le commentaire par respect pour les concombres.

Maxyne, 26 ans : « Enfin un site de rencontres qui n'est pas réservé qu'aux désespérés ».

Ah ? Elle a été payée pour écrire ça, c’est sûr. Parce que sachez-le immédiatement, les sites de rencontres sont faits pour les désespéré (e)s. Et les oufs malades. Mon avis personnel. Ce qui fait que les filles inscrites sont des proies faciles…

Nous produits de sexe masculin sommes notés sur quatre critères : l’aspect général, la prise en main, l’innovation et la facilité d’utilisation, c’est-à-dire « si nous nous harmonisons avec leur intérieur ». Le sens de la formule! Je suis bouillant!

B / Moi je joue! 

Je n’ai jamais lu un mode d’emploi de consoles ni de jeux vidéo, ce n’est pas maintenant que ça va commencer. Si  le site est bien fait et le concept rôdé, la prise en main doit être instinctive, on dit aussi intuitive. Un pseudo ? Je la regarde, mesquin. Je pourrais rendre un hommage sournois à cette fourbe marmotte ex-soviétique. Ni Polo ni homme.  Banco pour Polonium. Un texte pour me décrire ? « You’re addicted to me, don’t you know that I’m toxic ? » Un texte arrogant, vague, mais sans faute d’orthographe (avantage sur mes concurrents).  Voilà, les quatre photos sont uploadées : classy, décontracté, fêtard, sexy bastard pour ratisser le plus large possible. La pêche au(x) gros(ses)!

Je brûle dans le lit!
 

C/ Précautions d’usage 
Je pars m’isoler dans le salon pendant qu’Anna-Lise roupille. Coup de fil à un connaisseur. Sous couvert d’anonymat, Polo le Peintre me donne son avis éclairé. Il maîtrisait les arcanes de Meetic.

Retranscription très infidèle de son monologue :

« - Ce site est dédié à la cause féminine. L’homme est réduit à un produit de consommation. Un Kleenex qu’on jette. Un chewing-gum qu’on recrache (ou qu’on avale selon ses habitudes). Vois-tu, Meetic c’était pour les chasseurs, les vrais prédateurs, les mâles. Ici le mode de fonctionnement fait qu’on place l’homme en situation d’attente permanente. Il faut plus de doigté, plus de patience. Si Meetic  c’est de la chasse, Adopte c’est de la pêche. Tu jettes ta ligne en espérant que ce ne soit pas un thon qui morde. Enfin, les mecs Adopte sont plus cheap. Un homme un peu sérieux qui recherche vraiment une relation doit être prêt à débourser 20€ de Meetic. Un branleur qui cherche un plan cul est tout à fait à sa place sur Adopte. Ça m’étonne d’ailleurs que tu n’y sois pas encore inscrit »! Putain il m’a refroidi d’un coup…

D/ A l’abordage! 
Malgré la mise en garde, je suis pris d’une frénésie de clics sur les photos des filles! Je règle mes filtres de recherche, 20-30 ans PARIS. Cool, certaines sont online. Je clique, je lis des profils. Et vas-y que j’exhibe mon piercing sur la langue pour montrer comment je vais te s… comme une pornstar, tiens regarde comme je mets bien mes seins en avant, mais je ne suis pas une fille facile…

Mon Dieu… On va consulter le profil de miss Pastèque : « C’est bizarre depuis que j’ai mis cette photo mes visites ont doublé ». Je vous écris le texte en français afin de vous épargner la phase décryptage de gamine analphabète.

J’ai envie de lui répondre « Sans déconner ? » Je ne peux pas! Merde, ni mail ni chat possibles! Le piège! Explication : il te faut le feu vert de la demoiselle pour lui parler. Tant qu’elle ne t’a pas permis de lui parler, tu ne peux que visiter son profil, à la rigueur voter pour une de ses photos. La solution pour débloquer ce niveau, c’est d’utiliser un de tes 5 charmes par jour. Lucky charms kezako ? Le charme, c’est ton «POKE » en quelque sorte. Ça te permet à toi, pauvre produit masculin sur un rayon hautement concurrentiel, de bénéficier d’une PLV qui doit attirer l’œil de la cliente. Le piège est posé, je me mets à cliquer sur tous les profils et attends sagement qu’une fille daigne me donner la permission de parler. Pire qu’au pensionnat de Sarlat ce site… Elles commencent à consulter mon profil, c’est bon signe. Je gagne des points je suis heureux (mais ils servent à quoi ?)Merde, des vilaines… J’ai vraiment dû faire des saloperies dans une vie antérieure.

Je prépare ma vanne d’attaque à copier-coller à la chaîne. Ma vanne d’attaque est prête. Mes doigts sont en fusion. En transe, je me déconnecte et vais les offrir à Anna-Lise.
To be continued…