ADOPTE une chèvre [part 2]

Ecrit avec doigté par: Jean-KévinMillésime 2009

Se faire belles pour plaire à leurs vibros, voilà ce qu’on propose aujourd’hui aux femmes. La journée les bandeaux publicitaires nous leur proposent de « perdre du poids ». La nuit ces bandeaux sont remplacés par « adopteunvibro.com ». Welcome back sur www.adopteunmec.com, décor de notre deuxième rapport avec la femme moderne, protégé par écran.

INDUSTRIALISATION

Le round d’observation est terminé. J’ai compris l’adversaire et le fonctionnement du site.

Le meilleur moyen d’augmenter mes chances est d’industrialiser le process. Le pêcheur du dimanche, lui, est là par plaisir, il lance une ligne, et attend. Le pêcheur de compèt vient avec son filet et procède à des ajustements incessants. Sur Adopte  ce n’est qu’en cliquant frénétiquement sur tous les profils de filles que je peux espérer attirer l’attention d’une cliente.

 

Jour 1 : « Jeune demoiselle » recherche un mec mortel. OK, une disciple de Diam’s. Je suis mal barré.

La photo initiale cachait les piercings. Une arnaque de plus ou de moins… Goûts musicaux : Booba, Busta Rhymes, Shy’m. Elle a finalement une certaine sensibilité féminine. Je commence à échanger des mails avec certaines, elles m’ont donné le droit de leur parler. Ça frétille !

Fille 2 : Mademoiselle pasdepseudo. Sa description : « assez naïve pour croire qu'il pourrait avoir ici quelque chose de magique, pour transformer en quelques clics une belle illusion optique en "histoire fantastique".

Au moins elle fait des rimes, sympa. Mais la photo, noooooooooon. On va s’arrêter avant de commencer, ça fera moins de dommages. Je la rejette à la mer, where she belongs…

Fille 3 : Pationnée de l’Art. Cool, mais dommage. Moi c’est l’orthographe. Next.

ÉTUDES DE MARCHE

Oh la beauté ! Incroyable. She’s a 10 ! Brune aux yeux bleus, damn… Mon ami et moi on se regarde, interloqué. Ah ben oui, on n’a pas l’air con maintenant qu’on a cramé tous nos charmes sur des 7 ou 8. Population du site : un max de 3, 4 voire 5. À court de charmes,  le site nous propose bien évidemment un abonnement payant. Pour le prix d’un ciné ou d’un resto, on nous donne un max de charmes et un accès VIP pendant les heures de pointe, un système anti-crevards en somme. Tant pis, on bookmark son nom et on la charmera demain. On ne lâchera rien !

Jour 2 : “Leagourmande” se présente ainsi : “aujourd’hui mercredi je reçois chez moi dans le 9e. Pas de blabla les gars... oui, je suis une fille pas comme les autres”... Elle reçoit à domicile. Uniquement la BSPP. Les pompiers de Paris. Dommage. Et le jeudi, elle fait les visites?

Fille 5 “Sa shopping-list: PLAN Q? METTEZ-LE DANS LE MÊME ENDROIT! ET VERROUILLEZ VOS BRAGUETTES!” Mais on est là pour quoi exactement? Pourquoi les filles comprennent tout de travers : site de rencontres, en langue homme ça veut dire “CUL CUL CUL et encore CUL”. Pas compliqué, non?

RATIONALISATION

Fille 6. Et là c’est le drame. À nouveau. Tu croyais qu’elles étaient là pour faire des courses, voire pour manger dans le magasin et reposer discrétos les pains au chocolat au rayon lessive. Mais non ! Elles parlent. Elles veulent entretenir une relation. Mon Dieu, aussi chiantes que dans la vraie vie au final…

“Pourquoi tu m’as mis un coup de baguette magique?”

Il faut vraiment que je lui réponde ou je lui envoie un QCM ?

A/ Parce que tu es/ a l’air / étais au moment de la photo, bonne et que je recherche un rapport sexuel non tarifé avec une fille.

B/ Parce que je me taperais même une chèvre vu l’heure, mais que ton profil est apparu avant.

C/ On a déjà couché ensemble?

D/ La réponse D

“C’est ton vrai prénom Jean-Kévin” ? Ben oui, certainement. Mes parents sont catholiques ascendant Beverly Hills. Réponse assurée à plus de 90% : “LOL”. De 18 à 33 ans. Au-delà, je n’ai pas testé. Je déroule la conversation, on arrive à la question qui devrait les faire fuir. “Es-tu analphabète ou vaginalphabète”? Si elles continuent de vous parler après ça, appelez Durex, car l’été sera chaud. On me propose le teuchate pour savoir si y’a le feeling : “Salut sava” Qui est ce sava que tout le monde sauf moi semble connaître? Un pote de ASV (le fameux Âge Sexe Ville qu’on utilisait sur Caramail en 1999)? Je me force à paraître sympathique, et réussis à en traquenarder deux dans un café. Pas les deux en même temps, non, elles cherchent une vraie relation monogame. C’est rarement précisé, monogame, mais chez les femelles de notre espèce, c’est tristement implicite.

CRISE

2 semaines pleines de nuits blanches.

Plus de 200 clics sur des photos plus ou moins avantageuses de femmes ou de travelos. Oui oui.

20 clientes intéressées.

3 numéros de téléphone glanés.

2 Coca Light payé. En terrasse, la honte sur moi…

1 film déroutant subi de A à Z (Villa Amalia).

X préservatifs usagés (Spéciale dédicace : un préservatif est considéré comme usagé dès lors qu’il a été porté par une personne autre que toi. Ne pas utiliser deux fois).

1 camarade de classe retrouvée à 2heures du mat’, on s’est bien marré en confrontant nos expériences. Elle m’a mis dans son panier pour me donner plus de points, je la remercie.

1 ancienne “amie” de clubbing toujours en quête de papillonnage, on en a ri aussi. Elle galère à trouver un plan cul. Tous analphabètes…

Et surtout 1 compte Adopteunmec en moins, le mien. Trop mécanique, trop répétitif, trop facile une fois qu’on a les bonnes ficelles. La quête de LA FEMME continue loin du Net. Dans la rue, au musée, dans le métro, le train, au Monop, en terrasse. Cette expérience épuisante m’aura appris que les filles naïves dans la vie le sont aussi sur le Net. Un dernier truc pour la route, lecteur : il y a une surreprésentation de moches qui se prennent sous leur seul profil avantageux = visage un peu flou, vue plongeante sur le décolleté. Attention à l’effet iceberg, lorsqu’elles ne proposent que la partie avantageuse. Et pour celles qui camouflent bien la moustache, double-checkez la pilosité des avant-bras. On n’est pas ra7or pour rien…