Borderline

Ecrit avec doigté par: Jean-KévinMillésime 2009

Ça commence par des textos, des messages Facebook, une soirée, un baiser. Mais non, malgré les apparences, un plan-cul, ce n'est pas comme une fille normale. Ça en a les attributs physiques, mais pas les bienfaits psychologiques. Parce que les définitions sont un peu embrouillées ces jours-ci, ra7or vous remet dans le droit chemin et vous aide à fixer les limites à imposer à votre vos plans-culs. Pour ne pas risquer le Borderline.

Le Wall des lamentations

D'où elle poste sur mon Wall cette débile, elle veut que je me fasse griller? No way! Ou que des trucs discrets. On n'a pas besoin de crier sur tous les toits qu'on couche avec une telle ou qu'on se retrouve chez elle ce soir... Et elle serait gentille de respecter nos envies de discrétion. C'est simple, si elle écrit trop, la prochaine target va se douter de quelque chose. À la manière d'un Mitterrand, je vous conseille de pratiquer la stratégie de la ruche. Des alcôves qui ne communiquent pas entre elles. Le wall, pour les potes, les messages privés pour les filles. Simple, efficace. Pour plus de discrétion dans la gestion sexuelle, créez-vous une adresse mail dédiée aux plans-culs et refusez systématiquement vos plans-culs sur Facebook.

 

Verre, resto, club?

Il faut savoir ce que vous voulez... Une relation qui est cool, pour parler, pour avoir des câlins? Pour cela, il vous faut une vraie petite amie. Avec des bras en plus du vagin. Ca s'appelle « s'investir », comme dans « investir » ses fonds personnels. C'est chiant lorsqu'il s'agit d'un plan-cul, agréable s'il s'agit de votre petite-amie. La sensation de retour sur investissement est très différente. L'épanouissement, le bien-être. Un verre, un restau avec un plan-cul, c'est clairement de l'argent gâché. Sauf si elle est mégabonne, mais n'abusez pas. Avec votre officielle, ça s'appelle passer du bon temps, construire quelque chose. Sortir en boîte avec un plan-cul, ça se fait. Parce qu'on n'est pas obligé de passer la soirée avec elle, et qu'elle sera ravie de ramener ses copines. Qu'on ne pourra pas draguer parce que le comportement des filles est régi par un concept abject : l'exclusivité. Si tu as réussi à te taper plus d'une meuf dans un groupe de copines, envoie-moi ta méthode. Pour la majorité d'entre nous, ça reste M : I4.

Les copains d'abord

Nous l'avons vu vécu, certaines possèdent un don pour museler leur homme. La corde au cou, belle image. Il sort moins, il boit moins, il vit moins? Il meurt, n'ayons pas peur des mots. Vous-même avez tendance à le trouver un peu mou et terne ces temps-ci en présence de madame. Avec le plan cul, pas de problème de ce genre. La politique à adopter est différente selon ce que vous attendez d'elle. Si vous n'attendez rien d'elle, ne la présentez jamais, contentez-vous de la baiser, elle vous en sera reconnaissante. S'il s'agit d'une amitié sexuelle, dans ce cas veillez à la présenter comme une simple amie : cela ne vous empêche pas de draguer, et n'empêche pas vos potes de l'aborder. Qui sait, elle pourrait tomber amoureuse de votre pote Marco, dont il est inutile de pourrir les rêves avec des images de vous dans sa future meuf. Certains ne peuvent pas « passer après ». Lol. Si vous voulez en faire votre meuf officielle, aïe, reprenez la lecture de ra7or depuis le début : un plan cul ne devient pas une meuf officielle. Impossible.

La nuit, tous les taxis sont gris.

Elle dégage. Aucune méchanceté, mais la vraie limite est posée. Un plan cul ne reste pas dormir chez vous. Elle est fatiguée, elle a les jambes qui tremblent ? Tant mieux, c'est que vous avez bien fait le travail. Mais je suis sûr qu'elle dormira mieux chez elle. Vous êtes fatigué au point d'accéder à sa requête? Fermez les yeux et imaginez la galère le lendemain au réveil. Le lit, c’est sacré, c'est le symbole du couple. Pas de la gaudriole, damn it! Bon, cette position extrémiste peut s'avérer compliquée à tenir si vous êtes vous-même fracassé. Comment s'en sortir dans ce cas, une fois que madame reste? L'enlacer pour dormir ? Mais ça ne va pas bien du tout, toi, là! Elle n'est qu'un vagin de passage, remember. Pour les câlins avec des bras, il faut une vraie meuf. Combien de fois je dois le répéter? Elle reste, mais sa brosse à dents elle la range immédiatement dans son sac à mains. Ne pas faiblir, ne pas céder. Sinon c'est le début des embrouilles, des « c'était pas clair », des « mais je croyais que ». Ne lui donnez pas le moindre os à ronger, en humain ça veut dire : ne laissez pas place à l'interprétation. C'est con une fille, tu lui dis blanc elle comprend gris, tu lui dis gris elle comprend noir. Tais-toi!

Spread my wings and fly away !

Ou l'option nuit chez la fille. Plus pratique en ville. Tu peux te barrer quand tu as fini, tu as autre chose à faire, et si ça la rend triste, au moins c'est son Nutella qu'elle va engloutir à la cuillère et non le tien. Gagnant-gagnant qu'on dit dans le business. À la campagne si elle est venue te chercher en voiture, tu es dans la merde, sauf si tu sais voler une voiture. La nuit à l'hôtel payée par la fille fonctionne aussi, veille juste à emporter les échantillons dans la salle de bain avant de partir. Ross Geller style. Et bien évidemment, last but not least : pas de texto « bonne nuit » à son plan-cul. Vous n'allez tout de même pas penser à elle avant de dormir, non?

Tout ça, au final, c'est comme la mode, il y a des codes à connaître. Une fois qu'on les connaît, on peut jouer avec, et s'en éloigner. Et vous, vous faites quoi? Vous restez dormir et vous vous barrez au réveil? Vous envoyez des textos, mais uniquement des textos salaces? Vous la présentez, mais uniquement à vos parents?