C'est la grève et tu chopes grave

Ecrit avec doigté par: PataponMillésime 2007

Pour vous monsieur, si jour de grève rime avec galère, c'est que vous n'êtes pas un lecteur assidu de ra7or... Nous profitons donc de ce jour de chaos pour vous donner quelques trucs et astuces pour choper un jour de grève. Embouteillages, métro surpeuplé,  nerfs à vif, manifs, longues marches à pied, vélib, autant d’occasions rêvées qui peuvent être exploitées pour lever de la travailleuse en perdition.

Préalable obligatoire, dégagez votre journée, elle risque d'être bien remplie. Et tiens, la suivante aussi. Commencez donc par poser deux jours de RTT et mettez à profit la première journée OFF pour partir en chasse.

Tout d’abord, faites le point sur vos atouts, car en cas de grève, les crachins forment des rivières. Si parmi la liste ci-dessous vous en avez au moins trois, alors c’est in the pocket.

- vous, vous avez tout votre temps (voir pose de RTT)
- vous avez un scooter
- vous avez une voiture
- vous avez un parapluie
- vous avez 5 euros
- vous habitez dans Paris
- vous aimez la saucisse

Alors, tout d’abord, pour une fois lors d’une RTT, vous allez vous lever tôt! À 7 h, vous vous rendez sur le quai de votre station de métro. Normalement, ça devrait être plutôt calme, mais postez-vous et attendez, elles vont arriver. Lorsqu’une demoiselle arrive, allez vers elle et lancez un « putain, quelle galère », la solidarité des travailleurs fait son travail et au pire, elle vous sourit, au mieux, elle vous demande si vous n’avez pas des informations. Alors là, il faut lui dire qu’en 30 minutes vous n’avez pas vu un phare de métro et qu’il serait peut-être plus judicieux d’envisager un autre moyen de locomotion. Là, logiquement, la dame est dépitée, car évidemment, elle n’a pas d’autre moyen de locomotion. Soyez gentleman, dites-lui que vous habitez à côté, proposez-lui de la déposer à son travail en scooter/voiture (à cette heure-ci ça roule encore). Le temps d’aller chercher les clés, offrez-lui un café (le matin ça ne se refuse pas). Normalement, vous avez toutes les occasions de récupérer son numéro, elle vous trouvera super classe, car vous avez perdu un temps fou à l’amener à son bureau et bien sûr, elle pense que vous aussi, vous devez aller travailler. Si le feeling est bon proposez-lui le trajet retour le soir même (une occasion de prendre son tel si ce n’est pas déjà fait), prétextant que vous travaillez à côté … et vous ferez le trajet inverse, mais remplacerez le café par un verre un peu plus chargé.

Une fois la dame déposée, il est environ 9 heures et il vous reste un max de poules à lever. Comme on peut s'y attendre, la journée est bien pourrie et il pleut, heureusement, vous avez votre parapluie. C’est le moment de faire des envieuses. Laissez votre scooter/voiture là où elle est, de toute façon, ça ne circule plus dans Paris. Commencez à marcher et détectez la demoiselle trempée, le téléphone à l’oreille (elle prévient son boss qu’elle sera en retard) et approchez-vous d’elle souriant en laissant transparaitre un zeste de pitié qui devrait la faire se sentir honteuse. Elle, vous lui offrez un abri, mais vous allez faire plus fort… Racontez-lui que vous en avez marre, que vous êtes encore loin de votre bureau et que vous avez décidé d’appeler votre boss pour lui dire que vous travaillerez de chez vous. Suggérez-lui de faire la même chose et proposez un petit dej. vers les grands boulevards, ensuite, proposez-lui d’aller voir les déco de noël des galeries Lafayette, c’est quand même plus glam en cette période de fête que de tenter de se rendre à son taf. Là je dois dire que les chances de réussite sont plus faibles que pour la première levée du matin, mais on ne sait jamais, certaines filles lorsqu’elles sont trempées (par la pluie) sont prêtes à tout plaquer.
Selon votre modjo, vous passerez plus ou moins de temps avant qu’elle ne se dise qu’elle serait quand même mieux chez elle. Si c’est le cas, même pas mal, continuez sur votre lancée shopping, aujourd’hui c’est la journée idéale et toute femme qui se respecte a posé un jour pour faire du shopping pendant que toutes ses copines triment. Le moindre homme qui se retrouve dans les grands magasins a beaucoup plus de chances de faire des rencontres intéressantes. Et puis si vous en rencontrez une qui accroche, je vous suggère le plan drague à 5 euros.

Continuez jusqu’à 17h, et trainez vers les grands axes, insérez-vous dans une manif (privilégier les manifs étudiantes), ça sera l’occasion de manger de la saucisse (avec tout ça vous n'aviez pas eu le temps de déjeuner) et de faire des rencontres ou le mot solidarité prend tout son sens. Une femme dans une manif, ça se sent pousser des ailes… et une femme en confiance, c’est une femme qui a envie de se prouver qu’elle peut vous avoir facilement… vous n’en demandiez pas tant.

Si vous n’êtes pas trop dans le délire manif et saucisse, c’est le moment de rappeler votre première poule. La suite, vous la connaissez, un stop par chez vous, car les sorties de Paris sont trop bouchées (vous avez consulté bison futé du bureau, eh oui, n’oubliez pas… aujourd’hui, vous avez  bossé comme un dératé). Et pourquoi avoir pris votre lendemain… et bien si tout se passe bien, vous n’aurez pas à vous lever et pourrez passer une matinée purement sexuelle sans stresser pour le taf. Si cette première journée n’a pas marché, et bien ne désespérez pas cette grève risque bien de durer…

Alors merci qui, merci la RATP.

PS : et pour ceux qui veulent à tout prix prendre le métro (enfin un sur dix), oubliez, les femmes détestent les approches en milieu claustrophobique, et puis vous avez plus de chances de vous retrouver à peloter un gros barbu qu'une minette.