Le rasoir à couilles.

Ecrit avec doigté par: PataponMillésime 2008

Non, il ne s'agit pas du nouveau nom de ce blog…

Mais en réalité d'un rasoir que j'ai reçu chez moi de la part de Philips. J'en ai de la chance hein ? D'autant que j'avais comme plan de changer mon vieux rasoir qui avait quelque peu perdu en efficacité (déjà un Philips). L'aubaine me direz-vous …

J'ouvre le paquet (chronopost comme au boulot… la classe) et je découvre la boite. Je commence à ausculter cette dernière dans tous les sens (déformation professionnelle), à tout lire et je finis par comprendre que ce
rasoir n'est pas comme les autres. Il semble étudié pour raser l'homme, ou plus précisément le corps de l'homme. On découvre des pictos lourds de sens : un torse, des jambes… un slip… AH ! Nous y voilà, je vais pouvoir garder mon vieux rasoir, car celui-ci ne le remplacera pas. Il le complétera. Ce matin-là, j'ai reçu un rasoir à couilles.

Polo en a parlé il y a quelque temps dans son article to shave or not to shave, voilà donc une occasion en or de tester les préceptes du grand Polo.

Dire que je n'avais jamais essayé auparavant serait vous mentir, mon vieux Philips ainsi qu'un jetable se sont déjà aventurés sous ma ceinture, avec des succès relatifs : démangeaisons, microcoupures et dans tous les cas, un travail pas très clean.

J'ai testé la bête hier soir. Déjà l'appareil, le Philips Bodygroom (c'est élégant…) ne se présente pas tout à fait comme un rasoir habituel. On retrouve certes la forme phallique habituelle aux rasoirs électriques qui a valu une remarque pertinente de madame : « Je suis sûr qu'il y a des mecs qui l'utilise comme vibro », avant de le mettre en marche « BZZZZ » et d'échanger avec moi un regard d'approbation qui vaut : « ne t'en sers jamais comme ça ». Mais la bête est livrée avec des petits embouts en plastiques (3 strictement identiques, un par partie du corps j'imagine) qui se placent sur les lames et qui permettent de couper tous les poils selon la même taille, comme un jardin à l'anglaise, vous me suivez? Rien à voir avec le Prince Albert. C'est bien.

Alors le test, le test, le test. Sous la douche (le truc est 100% waterproof), je commence à tester, la sensation est agréable, les poils ne tombent pas dans la douche, ils sont stockés dans le petit compartiment sous la
lame ce qui est cool si comme moi vous n'aimez pas trop la vision des poils et surtout de devoir les faire disparaitre (désolé pour ceux qui perdent leurs poils). Bon je rase, je rase, OK c'est bien, mais ça ne rase pas grand-chose ce truc. OK à la base je ne suis pas du type archi chevelu (mais plutôt archi chevelu, quoi que en ce moment…), mais tout de même. Je retire l'embout en plastique et là ça va mieux, je termine le travail assez précisément.

Je sors de là, admire mes cactus dans le miroir et j'entends du salon « chéri, je peux essayer ? » Madame désire, madame dispose. Hop pas jaloux (et plutôt intéressé) je lui prête l'engin (après l'avoir
nettoyé bien sûr, trop facile, car le truc se démonte en un clin d'œil). Elle passe en mode salle de bain. Je l'entends à travers la porte lâcher des « c'est cool », « chanmé », « brrrr ». Madame est heureuse. Tandis que Monsieur commence à se gratter les couilles, ça devrait durer une bonne semaine (bah ouais ça gratte grave). D'ailleurs si vous avez un grattoir dédié à me conseiller ...

Au sortir de la séance, je lui demande son verdict : ça rase moins qu'un rasoir manuel, mais contrairement à d'habitude je ne me suis pas coupé, le résultat est nickel (c'est tout doux), et je suis allée là où je n'avais jamais pu aller before (« avant » pour les anglophobes, mais je trouvais que ça sonnait mieux avec « before »).

Ra7or est conquis. Ci-dessous une vidéo qui tombe pile p...

Shave it !!

envoyé par Bodygroomer