Papa Noël, je voudrais une femme … ou un yacht

Ecrit avec doigté par: PataponMillésime 2007

Le mariage c’est comme Noël, au début on y croit et après on a les boules.

L’article de The Tourist hier m’a donné envie de parler du mariage (désolé pour les allergiques) et de vous livrer mon point de vue.

Alors oui, je croyais être un garçon hyper romantique qui croyait dur comme fer à la beauté divine d’un mariage. Mais voilà, j’ai ouvert les yeux, et pour moi, le mariage, c’est un peu le syndrome père noël… version non édulcorée pour jeunes adultes consentants.

Franchement ce qui est top à Noël quand on est gamin, c’est l’avant, le moment où on rêvasse aux cadeaux que l’on va avoir. Tout est magique pendant cette période, qui s’achève très exactement après
l’ouverture du dernier paquet… ensuite, et bah on se dit… « Hein bah ouais d’accord, super… ». Deux jours après on continue de faire joujou, mais que reste-t-il trois mois plus tard? On pense déjà à son
anniversaire (j’exagère à peine). Et bah pour le mariage, c’est le même délire. Ce qu’il y a de plus cool, c’est l’avant : du moment (pour moi le meilleur) de la demande, au moment où l’on découvre le dernier string de la dernière strip-teaseuse de son enterrement de vie de garçon. Après… et bien ça se complique : au bout de deux jours on fait encore joujou, mais 3 mois après on pense déjà à son prochain divorce (j’exagère à peine). Comme j’aime bien me concentrer sur l’essentiel, sur le palpitant, sur le spectaculaire, en définitive sur ce qui me plait dans ce grand concept de mariage auquel je crois tant, faisons un petit focus sur les manières les plus sympas de faire sa demande en mariage : 

Disclaimer : aimer peut rendre con et énerver vos proches, ne leur faites pas respirer votre amour

Le waouh effect est de rigueur. Il s’agit de prendre sa belle par surprise. Un premier plan envisageable cette année était le suivant : pour la Saint-Valentin cette année (quelle superbe occasion) libération

(je crois) avait mis aux enchères une page annonce presse de son canard sur ebay. L’enchère n’est pas montée si haut : 2000 euros à peu près, je l'ai loupée de toute façon (de beaucoup). L’idée de demander sa
chérie sur cette page, faisant remonter les fantasmes des publicités pour le loto ou monsieur avait acheté les panneaux publicitaires devant le domicile de madame et sur la route de son travail… La grande
classe.

Une deuxième possibilité de frapper fort cette année, c'était la fameuse bâche Disney de l’avenue Charles de Gaulle, à condition de faire un petit montage photo du couple enfants, puis négocier avec les bons contacts archi haut de gamme de la mort de la pub qui tue qui ont mis cette opé en place, mais bon dans tous les cas il faut assumer d'associer son couple à Disney (je préfère me marier en compagnie de la troupe des Scoubidous)

D’autres possibilités sont les prises par surprise dans des endroits magiques (sans Béliveau)… lors d’un voyage alors entouré par la nature et les oiseaux, tout en haut d’une immense montagne… ou bien
dans l’océan lors d’une nage au large du Yacht familial… par contre, pour ces deux options, il y a encore quelques mois (années ?) de boulot. Moralité -> Demandez plutôt un Yacht au père noël.

Je ne recommande en revanche pas la bague dans la coupe de champagne (bien que mes exemples sus cités ne soient pas des modèles d’originalité) et tout ce qui peut coller une indigestion (on revient à Noël) ; trop vu à travers le magnifique patrimoine hollywoodien.

Et vous, vous aimez le mariage pour le mariage ou pour tout ce qu’il peut demander d’inventivité pour surprendre votre chérie (sincèrement) élue de votre cœur? Peut-être êtes-vous déjà marié,
vous avez demandé sa main comment, ou vous souhaiteriez demander comment? Et tant qu’on y est, l’enterrement de vie de garçon / jeune fille, ça vous parait nécessaire, idiot, ne pas manger de pain (si
c’est cette dernière proposition laissez-moi vous dire que vous êtes mal barré).

Voilà vous allez dire que je n'ai rien compris, que ce qui m'importe est totalement superficiel, ce n’est pas tout à fait vrai, le truc, c'est que tout ce qui se passe après, je parle du quotidien à deux, pas de l'histoire d'amour ou des enfants, est totalement flou pour moi. Mais quelque part, je sens que nous les mecs, on est prêt à sacrifier notre indépendance et se taper des emmerdes pour un joli regard au quotidien (39%), confère les résultats du sondage de samedi (qui montrent par ailleurs que la femme de ménage avec 2% et la belle plante avec 9% ne font plus forcément recette, à moins que ces dernières puissent être achetées séparément?)Conclusion, le mariage, c’est comme noël (je crois que j’ai prouvé mon point), mais aussi comme le rasage, avant ça démange, mais après ça gratte, à moins d’avoir la solution après-mariage (oui, oui, je sors — mais j'ai dit oui, deux fois, naaaaaaaan)