Poule aux raisins (3/5)

Ecrit avec doigté par: Le barbareMillésime 2007

45 min à 2h15

Ingrédients

150 kilos de canapé IKEA (prendre sur le dessus de la pile)
5 Kool menthol
1 paquet de Marlboro Light ou Red pour un plat plus épicé
1 cendrier volé dans un bar
1 Zippo garni d’essence, ou 1 boite d’allumettes
1 peu de funk

***

Pour réussir votre plat, trouvez une bonne poule AOC d’au moins 1m50 au garrot, de quinze ans d’âge minimum. Pour une poule moelleuse, choisissez en une « entre-deux » décennies. La poule entre deux a un goût plus prononcé, des arômes plus puissants, et des jarrets confortables.

Disposez les menthol, les Marlboro, le cendrier et le Zippo sur une petite table basse, liez avec le canapé préalablement nettoyé. Réchauffez la poule au chauffage au gaz (thermostat 22°). Réservez les chaussures de la poule sur le parquet. La seconde peau s’enlève en partie d’elle-même. Enfournez la poule sous la couette (Evitez d'enlever la couette jusqu'à cuisson totale). Lancez un épisode d’Urgences / Dawson / Lost / Sex and the City… Dès que la poule commence à rire, ou à avoir les yeux humides, tâtez lui les blancs et bavez dans le cou régulièrement. Le temps de cuisson est variable en fonction de l’état de fatigue de la poule. Surveillez, tâtez à feu doux.

Epluchez lui soigneusement les plumes, en commençant par le haut* Vous pouvez fourrer la poule ! Le conseil du Captain’ Routard  : Evitez de rajouter des boissons diurétiques à la sauce, la cuisson de la poule est perturbée. Vous vous demandez où sont les raisins, hein ?

*La variante consistant à enlever le bas à la hussarde est expliquée dans la recette de la dinde au vin à la volée.